mocospace fr reviewfebrero 7, 20220

Repondant au mieux a votre tendance du teen movie “80’s”, Bumblebee est l’enfant a peine cache de E.T. et de Short Circuit.

Repondant au mieux a votre tendance du teen movie “80’s”, Bumblebee est l’enfant a peine cache de E.T. et de Short Circuit.

Hommage finement deguise, sans jamais etre lourd ou appuye, mixant a merveille ses influences et les codes du cinema d’action actuel, un coup encore sans en abuser.

Faut-il aller voir Bumblebee au cinema ? Y-a-t’il encore quelque chose a attendre de la licence Transformers ? Voici la reponse.

Apres 5 films realises via Michael Bay, divertissants mais imparfaits, ainsi, souvent vivement critiques, on mocospace pouvait croire la franchise Transformers trop usee pour encore nous surprendre au cinema. C’etait sans compter via votre film solo consacre a Bumblebee, realise avec Travis Knight, rappeur et gamin a papa au CV tres clairseme, sur lequel personne n’aurait parie un centime lorsqu’il fut annonce.

Un amour de Coccinelle.

La guerre fait rage dans Cybertron, ainsi, Optimus Prime, leader des Autobots, demande a son fidele soldat Bumblebee de se rendre sur la planete Terre en eclaireur. La planete bleue devra permettre a toutes les Autobots de quitter Cybertron, ravagee avec les sanguinaires Decepticons, Afin de y preparer leur contre-attaque.

Mais attention, Cela reste essentiel Afin de Bumblebee de rester discret dans sa mission, au va parfois tout faire capoter !

Evidemment, rien ne se marche tel prevu, et Bumblebee va bientot devoir affronter des Decepticons envoyes pour l’eliminer : Shatter et Dropkick, qui se paient le luxe d’etre des Triple Changers. Read more